Arrivée à Auckland et première journée de visite

Kilomètres parcourus: 2225


Il ne nous reste plus beaucoup de temps pour profiter de Sydney, notre vol est à 15h et nous quittons la ville vers 13h. Nous en profitons donc pour faire une petite séance de sport dans la gym du quartier qui offre une vue panoramique sur le port et le pont de sydney. Mael saisit également l’occasion de se faire couper les cheveux (enfin les pattes essentiellement) par le coiffeur cool du coin. Nous rendons la chambre, avalons un déjeuner mexicain et direction l’aéroport.

Durant le vol, nous observons l’étendue sans fin des nuages sur l’Australie. C’est notamment une conséquence des feux de forêts qui frappent l’Australie depuis la fin 2019.

image

En arrivant vers la Nouvelle Zélande, rien que la vue offerte par le hublot vaut le déplacement.

image

Haere mai ! Ou bienvenue en maori ! C’est un peu un rêve qui se réalise. Nous sommes littéralement à l’autre bout du monde, dans une des plus belles régions de la planète.

Nous atterrissons à Auckland à 20h50 après 3h de vol et rajoutons 2h de décalage horaire (nous sommes maintenant à 12h de décalage avec Genève). Nous gagnons notre hostel, le Nomads Backpackers, situé en plein quartier des affaires, dans une rue animée comparée au reste de la ville qui semble très calme à l’heure à laquelle nous arrivons. Il est 22h et cela s’avère difficile de trouver un restaurant ouvert à cette heure ci. Nous réussissons tout de même à nous nourrir avec un kebab falafel (salade, tomates, oignons chef) et récupérons notre chambre qui est sommaire et relativement propre, cela fera l’affaire.

Nous nous promenons rapidement dans la ville quasi-déserte à cette heure-là.

Le lendemain, nous décidons qu’il est désormais tant d’économiser car la Nouvelle Zélande (tout comme l’Australie) est bien plus chère que les pays d’Asie du Sud-Est. Nous entreprenons donc d’acheter du pain dans une Bakery locale, ainsi que du beurre de cacahuète et de la confiture dans des “convenience store” (petits magasins de quartiers que l’on trouve à tous les coins de rue). L’auberge bénéficie d’un roof-top avec vue sur le quartier des affaires, plutôt agréable pour prendre un repas.

image

Nous explorons ensuite la ville à pieds, nous traversons le quartier des affaires, cette fois-ci de jour, c’est mieux. Les quartiers sont paisibles, il y a de nombreuses ruelles, des bons restaurants, des cafés… C’est également l’occasion de découvrir la Sky Tower, une tour de télécommunication, tour la plus haute de l’hémisphère sud, connue pour les sauts en chute libre organisés depuis son sommet.

Nous rejoingons ensuite l’Albert Parc situé au coeur du quartier financier.

Nous nous mettons en route vers le Domain Parc.

image


Ce parc est connu car il abrite deux sites touristiques. Le premier site est le Auckland War Memorial Museum. Ce musée retrace notamment les guerres maories opposant les colons britanniques aux tribus maories dans la seconde moitié du 19e siècle, ainsi que l’implication des neo zélandais lors de la première guerre mondiale, dont 100’000 périrent en combattant pour la couronne britannique. Le musée héberge également une exposition sur les volcans de Nouvelle Zélande, de quoi en apprendre davantage sur le caractère volcanique de cette région.

Le deuxième site touristique est le jardin botanique, qui, bien que petit, est très beau et offre une grande diversité d’espèces.

Nous visitons ensuite le quartier de Ponsonby, sous la pluie, un quartier résidentiel adjacent au centre ville. Il se fait tard, c’est (de nouveau) l’heure de manger. Nous mangeons au Little Bird Kitchen, un café végétarien bio qui est vraiment délicieux. (Ça devient vraiment un blog cuisine)

Ce quartier semble être un des quartiers chics de la ville. Le centre-ville étant très petit et concentrant une grande quantité d’entreprises, les habitants d’Auckland vivent majoritairement en dehors du centre.

Ce quartier est particulièrement agréable, puisqu’il offre notamment de nombreux accès aux plages. Il n’y a personne sur ces plages (en même temps, un mardi à 15h, par marée basse sous la pluie). Les roches sont noires, surtout des roches volcaniques, mais le paysage rappelle celui des côtes bretonnes. (Eva l’a encore placé)

Cette journée s’achève par une séance de sport et un repas koréen. Demain, nous récuperons une voiture pour aller voir les chemins côtiers de Te Hanga.

Leave a comment