Visite de Santiago

Kilomètres parcourus: 57


Ce matin nous esquivons le petit déjeuner car la digestion de l’indien (bien que vegan) est assez lente et optons pour un brunch dans le quartier italien. Nous nous y rendons à pied ce qui nous permet de découvrir les rues alentours très calmes et verdoyantes, qui semblent plutôt résidentielles.

Après un magnifique Budha Bowl, nous parcourons le quartier et ses nombreuses petites arcades révélant cafés et boutiques artisanales (enfin surtout le design, fabrication plutôt made in China d’après les confessions de certains commerçants…).

Nous poursuivons l’après midi et nous retrouvons par hasard sur la Plaza Baquedano, lieu des manifestations qui ont eu lieu ces derniers mois, dont on aperçoit les stigmates en remontant la rue qui y mène. Aucun mur ni bâtiment (même religieux) n’est épargné par les graffitis, certains pavés sont manquants (les gilets jaunes ont une portée bien au delà des frontières françaises), des vitres ont été brisées, des maisons pillées, le tout à la suite d’une annonce d’augmentation du prix du ticket de métro. Aujourd’hui, la population chilienne demande plus de justice sociale et la fin des violences policères. Une nouvelle constitution doit par ailleurs être votée ces prochains mois, preuve, s’il en fallait encore, que le pays connait des mutations importantes.

Nous nous écartons peu à peu de cette scène de guerre et rejoignons le centre ville. Nous grimpons sur la colline de Santa Lucia qui culmine à environ 600m d’altitude au milieu de la ville où se situe le Castillo Hidalgo offrant un panorama sur Santiago.

Nous rejoignons ensuite la fameuse Plaza de Armas, place principale de la ville sur laquelle se trouvent la Cathédrale Métropolitaine, la poste centrale et la mairie. Malheureusement la plupart des bâtiments sont fermés au public en raison des récentes émeutes. C’est une place très animée bordée d’arcades et avec en son centre un petit parc.

image

A quelques pas de là se situe le marché central, abrite sous une charpente métallique et anciennement hall d’exposition, on y trouve de nombreuses étales de poissons et quelques restaurants.

Nous terminons notre visite en nous rendant à la Sky Costanera du quartier de Costanera, qui comme son nom l’indique est une très haute tour, la plus haute d’Amérique du Sud avec ses 300m de hauteur. Nous prenons ainsi la mesure de l’étendue de cette ville encerclée dans les montagnes.

Nous rentrons nous reposer à l’hôtel et ressortons pour apprécier un délicieux repas végétarien chez “El Huerto”, notre cantine ces prochains jours.

Ce dimanche, comme bien d’autres dimanches, est une journée tranquille. Nous profitons cette fois ci du petit déjeuner offert à notre auberge, emplie de l’odeur du pain maison (chose très commune pour les restaurants ici), puis nous partons à la recherche d’une salle de sport que nous trouvons par hasard dans le quartier chic de “Las Condes”.

Les bâtiments y sont modernes et regroupent essentiellement des sièges d’entreprises, des centres commerciaux, des hôtels et des restaurants. Une fois le sport terminé nous retournons à notre cantine, El Huerto pour découvrir d’autres mets de la carte.

image

Nous rentrons à pied à l’hôtel afin de s’imprégner de l’ambiance de cette ville (du moins de cette partie de la ville). Nous passons l’après midi à nous reposer à l’auberge en compagnie du petit chat de la maison.

image

Nous repartons le soir manger chez le “Vegan dealer” sur la Plaza Brasil, proche du marché central.

image

Vous l’aurez compris, le thème principal de la journée était la nourriture. La fin de notre voyage approche à très très grand pas. Demain marquera la dernière journée complète avant le grand départ après-demain.

Leave a comment